Apprendre le québécois : leçon 1

Apprendre le québécois : leçon 1
 
Avant d'arriver au Québec, j'avais eu le temps de me préparer "psychologiquement" à l'accent, et je savais que certaines expressions différaient du français "de France". Mais entre s'y préparer et le vivre, il y a une certaine différence ! Parfois c'est assez frustrant de ne pas comprendre une phrase entière, alors que nous parlons la même langue... Pour vous éviter ce gêne si un jour vous partez au Québec, je vous livrerai de temps en temps mes découvertes de la langue française "du Québec".
 
Vous êtes prêts ? Première leçon !

On ne dit pas "je me suis bien amusée", on dit "j'ai eu beaucoup de fun".
On ne dit pas "mon mec", on dit "mon chum" (à prononcer "tchom").
On ne dit pas "ça va", on dit "c'est correct".
On ne dit "les fesses", on dit "les foufounes".
On ne dit pas "un bonnet", on dit "une tuque".
Bien entendu, ça fonctionne dans les deux sens, ma maître de stage rigole bien à chaque fois que le mot "nana" sort de ma bouche par exemple ! Idem pour "du coup" qu'ils n'utilisent pas du tout 😉
 
Stay tuned pour la deuxième leçon !
Suivre:
Partager:

1 Commentaire

  1. 8 novembre 2018 / 21 h 11 min

    Le mot foufounes est généralement enfantin. La grande exception est le bar Les Foufounes Électriques, communément appelé Les Foufs (un bar mythique qui a entre autres accueilli Nirvana).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recherchiez quelque chose?