Suivez moi :

Matsuri sort sa carte printemps / été | Paris 16

En plus d'être une des plus anciennes chaînes de sushis implantée à Paris, Matsuri a aussi été le premier à importer le concept des plateaux tournants en France. Vous savez, vous êtes assis, les sushis défilent devant vous et vous n'avez plus qu'à vous servir ? Plutôt chouette, non ? En tout cas, moi ça faisait bien longtemps que j'avais envie de tester !

Cette année, j'ai la chance d'avoir été choisi pour être ambassadrice Matsuri et aller découvrir leurs nouvelles cartes tout au long de l'année. Bien entendu, avec l'arrivée des beaux jours, le restaurant a sorti sa carte printemps/été et j'ai pu TOUT tester.

Matsuri, comment ça marche ?

Comme je vous le disais juste avant, Matsuri fonctionne avec un système de plateaux tournants. Pour savoir combien vous payez, rien de plus simple : chaque assiette a un code couleur qui correspond à un prix. Par exemple, les assiettes rouges sont à 5€, les vertes à 4€, les jaunes à 2€, etc. Tout est indiqué sur la carte, comme ça, pas d'erreur possible !

Bien sur, vous pouvez aussi commander directement ce que vous souhaitez. Je vous conseille d'ailleurs de faire ça pour les brochettes, pour vous assurer qu'elles sont bien chaudes !

La carte printemps / été

Pour fêter l'arrivée des beaux jours, Matsuri a sorti une toute nouvelle carte. En tant qu'ambassadrice, j'ai eu la chance d'être conviée au Matsuri de l'avenue Victor Hugo pour une dégustation de toutes les nouveautés, soit 21 produits (autant vous dire que je roulais en sortant !). Je dois dire que j'ai été très agréablement surprise. Je pense que nous sommes tous un peu pareil, une fois qu'on a trouvé quelque chose qui nous plait, on a tendance à toujours opter pour le même plat. Particulièrement chez le japonais. Cette dégustation m'aura donc permis de découvrir des saveurs que je n'aurais jamais tester par moi-même !

Pendant la soirée, nous avons aussi eu l'occasion de discuter avec la chargée de communication du restaurant et nous avons appris plein de choses, notamment en terme de dégustation. Par exemple, la plupart des aliments que nous prenons pour de la déco sont vraiment faits pour être mangés avec les sushis et je dois dire qu'ils apportent une petite saveur qui fait la différence.

Je ne vais pas vous lister entièrement la nouvelle carte (vous pouvez la consulter ici), mais voici les quelques nouveautés que j'ai a-do-ré :

- Le tartare saumon / dorade
- Les tataki saumon
- Les sushis anchois et tapenade
- Les californias deluxe saumon / avocat / menthe / piment doux / yuzu
- Les californias deluxe anchoix / tomate séché / avocat

J'ai aussi pu tester l'Umechu, un alcool japonais aromatisé à la prune et je peux déjà vous dire que j'en reprends DIRECT la prochaine fois que j'y vais !

Le bonus : tous les produits sont frais et traçables.

Côté prix : l'addition moyenne se situe autour de 20€, mais faites bien attention aux couleurs des assiettes, le prix peut vite grimper si vous avez bon appétit !

Et le gaspillage alimentaire ?

C'est une des premières questions que j'ai posé chez Matsuri en voyant tous ces sushis tourner dans la salle : "Comment vous gérez le gaspillage alimentaire ?". Eh bien figurez vous qu'ils ont pensé à tout ! Chaque restaurant connait approximativement sa fréquentation et produit les quantités en fonction de ça. 1h avant la fermeture, plus aucun produit n'est ajouté sur les plateaux, il faut passer commande directement en cuisine.

Côté quantité, sachez que les californias et les makis sont censés être des bouchées, donc s'ils sont trop gros, ce n'est pas gage de qualité 🙂

Matsuri
119-121 rue Victor Hugo
75016 Paris
12h-15h / 19h-23h tous les jours
Plusieurs autres adresses dans Paris

Alors, tentés par l'expérience plateaux tournants ?

Love,   .
Lucile

Share:
Previous Post

Vous aimerez peut-être

1 Commentaire

  • Reply EmmaxGranger

    Hello ma belle ! Trop sympa ton article ! J’adoooooooore x 1000 ce restaurant et tes photos me donnent tout simplement envie d’y retourner 😀

    Des bisous 🙂

    19 mai 2018 at 16 h 56 min
  • Laisser un commentaire